La Polynésie...                              Source de molécules innovantes ?
Entrez un sous-titre ici

Les îles polynésiennes une diversité exceptionnelle d'écosystèmes marins

Depuis sa création, Pacific Biotech investit dans plusieurs programmes R&D consacrés à l'étude des communautés bactériennes marines présentes dans les nombreux écosystèmes marins très diversifiés que l'on trouve sur les îles polynésiennes (La Polynésie française représente 40% de l'espace maritime fran-çais et s'étend sur une surface comparable à celle de l'Europe);

Pacific Biotech a ainsi constitué une collection originale riche de plus de 2 000 isolats et acquis une expertise unique dans le domaine (cf carte des prélèvements de PACIFIC BIOTECH en Polynésie française "in situ" en rouge ). 

Parmi les environnements étudiés 

l'un des plus originaux est celui des tapis microbiens localisés sur certains atolls de l'archipel des Tuamotu.

Les tapis microbiens sont des communautés complexes constituées de procaryotes phototrophes et chimio-trophes. Ils présentent une structure stratifiée due à la distribution verticale des micro-organismes présents suivant les gradients importants de lumière, oxygène, sulfures et pH en fonction de leurs besoins nutritionnels propres. Ces tapis microbiens qui se développent dans des mares d'eau saumâtre à hyper-salée abritent des micro-organismes très divers et particuliers.

Des molécules innovantes polynésiennes...


Les études menées et en cours sur les molécules produites par les souches bactériennes polynésiennes isolées par Pacific Biotech ont permis d'identifier principalement deux groupes de biopolymères :

Les ExoPolySaccharides (EPS) et les Polyhydroxyalcanoates (PHAs).

Ces deux groupes représentent des classes de macromolécules importantes aussi bien en termes de diversité moléculaire que d'applications. Bon nombre de ces molécules sont d'ores et déjà exploitées industriellement dans divers domaines pour leurs propriétés épaississante, gélifiante, texturante, émulsionnante et de plus en plus pour leurs propriétés biologiques.

L'expertise développé par Pacific Biotech lui permet d'identifier, sélectionner et produire des EPS et des PHAs uniques issus directement de la biodiversité spécifique aux iles et attols de polynésie.


Autres molécules d'intérêt

D'autres molécules que les EPS et les PHAs ont également été mises en évidence à partir des souches polynésiennes de la collection Pacific Biotech. Plusieurs pigments ont, entre autre, été produits par ces souches.

Pour exemple, l'un d'entre eux, la zéaxanthine, est un pigment naturel qui se fixe au niveau du centre de la macula pour protéger les cellules de la rétine contre les rayonnements solaires ultraviolets. Son rôle lui confère un potentiel important dans le traitement préventif de la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Aux Etats-Unis cette maladie touche environ 17 millions de personnes de plus de 55 ans et est la première cause de cécité partielle acquise.

Ce pigment est également connu pour être un antioxydant puissant.